Assurance auto

Réveillon de la Saint-Sylvestre : comment allez-vous rentrer ?

Publié par le , Mis à jour le 07/01/2020 à 14:48

Celui qui conduit c'est celui qui ne boit pas

À quelques heures du Réveillon de la Saint-Sylvestre, le baromètre des associations Prévention Routière et Assurance Prévention révèle que 9 Français sur 10 vont boire de l’alcool et que moins d'un sur deux à une alternative pour rentrer en sécurité à la maison.

30% d’accidents mortels en 2018

Le 31 décembre est synonyme de fête pour une grande majorité de Français. L’occasion de faire couler l’alcool à flots. Selon le baromètre des associations Prévention Routière et Assurance Prévention, près de 9 Français sur 10 comptent boire de l’alcool durant le dernier jour de l’année. Si une grande majorité se laissera tenter par quelques verres, beaucoup n’anticipent pas le retour à la maison.
Dans les faits, 64 % des Français prévoient de boire au moins 3 verres. En moyenne, ce sont 4 verres qui seront ingurgités lors de cette soirée soit deux fois la limite autorisée.

Même alcoolisé, un quart des Français prévoit d’utiliser sa voiture. Au final, l’étude estime que se sont 46% des Français qui sont concernés directement ou indirectement (passagers, les autres automobilistes…) par cette problématique : « 31 % des Français reconnaissent avoir déjà vu une personne ayant dépassé le taux légal autorisé reprendre le volant lors du réveillon ».

La nuit du 31 décembre est l’un des moments les plus meurtriers. En 2018, 30% des accidents mortels ont été imputés à l’alcool avec une moyenne de 15 à 20 décès comptabilisés.

Si les chiffres sont toujours aussi conséquents, les associations de Sécurité routière mettent en lumière une amélioration depuis une dizaine d’années :  

  • 59% des Français envisagent de désigner un capitaine de soirée (44% en 2009)
  • 52% envisagent de dormir sur place  (42% en 2009)
  • 30% optent pour le taxi (8% en 2009)

Même si des solutions existent, 34% des Français optent encore pour des dispositions qui pourraient mettre leur vie en danger comme attendre avant de prendre le volant, emprunter des petites routes, conduire lentement ou encore limiter sa consommation d’alcool. Un paradoxe quand on sait que la moitié d’entre eux ne connaissent pas le temps nécessaire pour éliminer un verre d’alcool.

Pour sensibiliser les Français, les associations Prévention Routière et Assurance Prévention ont lancé la campagne « #BienRentrer ». Sur le site du même nom, les internautes peuvent trouver des solutions pratiques pour rentrer de la soirée du réveillon en toute sécurité. Et pour celles et ceux qui ne sont pas convaincus, le site rappelle les risques avec des vidéos pédagogiques et des conseils pratiques.

Policiers et gendarmes mobilisés la nuit du 31 décembre

A quelques heures du Réveillon de la Saint-Sylvestre, Christophe Castaner a annoncé le déploiement de 100.000 policiers et gendarmes.  Des forces de police qui seront notamment mobilisés pour contrôler la circulation : «  Moins de tué. Moins de vies brisées. Voilà l’objectif de notre engagement pour une @RoutePlusSure : j’appelle chacune et chacun à la plus grande prudence en cette période de fêtes » a tweeter le ministre de l’Intérieur le 26 décembre 2019.

Pour rappel, le taux d’alcool maximum autorisé est de 0,5 g/l de sang soit 0,25 mg/l d’air. Lors d’un dépistage, un automobiliste contrôlé positif peut s’exposer à plusieurs sanctions. Dans le cas d’une conduite avec un taux d’alcool dans le sang égal ou supérieur autorisée, un conducteur s’expose à une perte de points sur le permis, une amende forfaitaire ou alors à une suspension administrative ou judiciaire du permis.

Alors à quelques heures de cette fin d’année 2019, souvenez-vous que celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES