• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Voiture autonome : en cas d'accident, Volvo sera responsable

Publié par le

Au sujet des voitures autonomes, on se demande souvent s’il est possible que le véhicule échappe totalement au contrôle de son « conducteur ». Ne s’agit-il pas finalement d’un risque trop grand ? Peut-être pour rassurer les automobilistes les plus soucieux, le constructeur Volvo a annoncé qu’il engagerait sa responsabilité en cas d’accident de l’un de ses véhicules autonomes. Explications.

L’auto en mode autonome

Håkan Samuelsson, PDG de Volvo Cars, a récemment fait savoir que la responsabilité de son entreprise serait engagée dans le cas du sinistre de l’une de ses automobiles en mode autonome. Seule exigence : le véhicule accidenté doit effectivement avoir été en mode de conduite automatique lorsque le sinistre s’est produit.

Håkan Samuelsson a plaidé lors du séminaire « Un avenir avec la conduite autonome est-il sécuritaire ? » pour une évolution du cadre législatif actuellement à l’œuvre. Il a aussi considéré que le piratage d’un véhicule autonome devait constituer une infraction pénale.

Pour des règles communes

Cette intervention du PDG de Volvo Cars a également été l’occasion d’évoquer les essais de voitures autonomes menés aux Etats-Unis. En la matière, Håkan Samuelsson considère qu’il s’agit ni plus ni moins que du « pays le plus progressiste dans le monde ».

Toutefois, il avertit qu’ils risquent de perdre cette « position de leader mondial dans le développement des voitures autonomes » si chaque Etat américain impose ses propres lois et règlements. Il espère donc une ligne directrice de la part des autorités fédérales américaines.

Au-delà des législations et réglementations, il y a fort à partir que le développement des véhicules autonomes va faire évoluer les offres d’assurances.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES