Informations pratiques sur l'assurance

Comment éviter le mouse jacking ?

Publié par le , Mis à jour le 10/09/2020 à 17:11

Les modèles visés par les malfrats ayant recours au mouse jacking sont généralement onéreux

Parmi les techniques de vol de voitures, il en est une qui prend particulièrement de l’ampleur avec l’avènement des voitures connectées. Il s’agit du mouse jacking. Derrière cet anglicisme qui signifie littéralement en Français « vol à la souris », se cache une technique de vol de voiture qui consiste à passer par un ordinateur pour pirater le tableau de bord de la voiture.

Qu’est-ce que le mouse jacking ?

Les voitures les plus récentes intègrent souvent un ordinateur de bord, et c’est justement leur faiblesse face aux hackers informatique. Les malfrats repèrent un ou plusieurs véhicule(s) à voler, généralement récent et de valeur importante. Une fois les voitures repérées, les voleurs spécialistes du mouse jacking :

  • relèvent le numéro de série de la voiture afin de commander une nouvelle clef chez le concessionnaire de la marque automobile ;
  • utilisent la nouvelle clef connectée à un ordinateur portable, ils ouvrent la voiture ;
  • connectent l’ordinateur au tableau de bord de la voiture ;
  • reconfigurent le système informatique de la voiture ;
  • la voiture peut alors démarrer et les voleurs partent avec.

Sachez que tous les véhicules ne sont pas égaux face à cette technique. Certains modèles se montrent particulièrement résistants, tandis que d'autres cèdent plus aisément, même dans le segment de l'automobile de luxe.

« Le vol intelligent, c'est aujourd'hui la technique numéro 1. Les outils de piratage sont certes cher, mais facilement accessibles sur Internet et se montrent rapidement rentables. Même en rajoutant des niveaux de cryptage, les technologies des voleurs évoluent si vite que la course est perdue d'avance pour les constructeurs », avertissait Aurélien Dargirolle, Directeur des opérations chez Coyote Group.

Comment se prémunir du mouse jacking ?

Les méthodes les plus simples pour éviter le mouse jacking sont plutôt rudimentaires (et non high Tech !) :

  • Garer sa voiture dans un parking ou un garage fermé ;
  • Utiliser une canne antivol qui bloque le volant, empêchant l’utilisation de la voiture même su celle-ci démarre ;
  • Utiliser une alarme antivol, particulièrement dissuasive.

Au-delà de la précaution anticipée, les constructeurs travaillent sur le problème en intégrant des traceurs dans ces véhicules afin de retrouver plus facilement les voitures volées.

vol-voiture-auto

Assurance auto et mouse jacking : la question du vol sans effraction

Après un vol de voitures en mouse jacking, il faut :

  • Prévenir les forces de l’ordre dans les 24 h suivant le vol,
  • Prévenir rapidement son assurance auto. Il faut fournir à l’assureur l’attestation de dépôt de plainte, jointe obligatoirement à la déclaration de vol
  • Faire opposition au service des cartes grises de la préfecture

Le problème, c’est que lorsque la voiture est retrouvée, l’assurance qui ne voit pas d’effraction veut faire jouer l’article 5 des conditions générales de son contrat, selon lequel « le vol sans effraction du véhicule n’est pas garanti ».

En général, pour fonctionner, le contrat d’assurance automobile doit proposer une garantie vol sans effraction. Mais de plus en plus d’assureurs, avec l’avènement des nouveaux modèles de voiture, davantage électroniques, changent les conditions concernant ce type de vols de véhicule. Et c’est d’autant plus primordial quand dans un avenir proche, les voitures autonomes seront amenées à envahir nos routes, soulevant des questionnements non seulement assurantiels mais également de sécurité des données. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES