Assurance auto

Assurance auto : vous pourrez choisir un réparateur non-agréé en cas de sinistre

Publié par le , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00
1555 vues 1 réaction Note

Depuis le 7 juillet 2020, vous n'êtes plus obligés d'avancer les frais de réparation pour votre assureur si vous choisissez de vous rendre chez un réparateur non-agréé par ce dernier. Si cela semble avantageux pour le consommateur, les assureurs pourraient réagir en reportant les coûts sur les assurés ou en appliquant certaines limites aux indemnisations. Pensez donc à comparer les devis d'assurance auto pour choisir les bonnes garanties et payer moins cher !

Sinistre auto : l'assuré n'a plus à avancer les frais s'il choisit un réparateur non-agréé

Par cette nouvelle mesure, le gouvernement a montré sa volonté de mettre fins aux pratiques des assureurs consistant à orienter les assurés vers leurs réparateurs agréés uniquement. « Afin de mettre fin à ces pratiques, le Sénat a adopté, avec un avis favorable du gouvernement, un amendement visant à frapper de nullité la clause du contrat d'assurance automobile interdisant la cession de créance à des tiers, dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l'Union européenne en matière économique et financière », a détaillé le ministère de l'Économie.

En d'autres termes, vous ne pourrez plus être obligé par votre assureur d'avancer les frais de réparation si vous décidez d'emmener votre auto chez un réparateur non-agréé. Cette décision a été prise car les autorités publiques ont jugé que les pratiques des assureurs entravaient la liberté des consommateurs dans le choix du réparateur.

Des coûts plus importants engendrés en termes d'indemnisation : quelle limite ?

De leur côté, les assureurs ne sont guère convaincus. Tout d'abord, ils avancent qu'ils ne contraignent pas leurs assurés à effectuer leurs réparations chez un réparateur agréé. Ils se contentent seulement de les inciter grâce à des avantages : pas de frais à avancer, prêt d'un véhicule de remplacement, prise en charge et retour de l'auto à son propriétaire... Pour eux, cela permet de « faire comprendre à nos sociétaires qu'avoir un réseau de réparateurs agréés nous permet de maîtriser le coût et la qualité des réparations ». En effet, les prix peuvent être très variables en fonction du prestataire, « de l'ordre de 30 à 40 % » pour une même réparation, d'après Henry de Courtois, responsable du marché IARD d’Axa France.

À l'inverse, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a qualifié ces avantages de « stratagème » servant aux assureurs à « imposer leurs réparateurs agréés ». Pourtant, les assureurs se sentent lésés par cette mesure, en particulier concernant les réparations comme les changements de pare-brise. Ces dernières années, le prix des prestations de ce type a drastiquement augmenté. Ainsi, Axa France a choisi d'appliquer une limite à certaines garanties : « nous ne le remboursons qu'à la hauteur du chiffrage annoncé, quel que soit le montant de sa facture », mentionne Henry de Courtois.

Cette mesure va-t-elle se reporter sur les assurés ?

Si le choix d'Axa a été d'appliquer certaines limites à ses indemnisations, il se pourrait que certains assureurs reportent directement les surcoûts sur les assurés. Chez la Macif, on continue à prendre en charge l'intégralité des réparations, même dans les cas où la note est bien plus élevée que celle délivrée par un réparateur agréé. D'après le cabinet Facts & Figures, le coût des réparations constitue 56 % de la charge des sinistres, cette dernière représentant deux tiers des cotisations en assurance auto. On peut donc en déduire que si le coût moyen des réparations subit une augmentation de 3 %, le prix de votre cotisation augmentera quant à lui de 1 %.

Les assureurs ne sont toutefois pas inquiets : ils considèrent que cette nouvelle mesure n'aura qu'un impact limité sur les dépenses engendrées en réparations. En effet, il jugent qu'après un sinistre, un assuré éprouve un besoin en accompagnement plus important que son besoin de liberté économique.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Laurent 16/12/2020 à 13:07
Rectificatif concernant le coût des réparations, ils reviennent moins cher à l'assureur chez un réparateur agréé parce qu'ils leur imposent un tarif énormément remisé sur le prix horaire, une autre remise sur les pièces et une remise supplémentaire en pied de facture, tout ceci sous couvert d'assurer un volume de réparation. Au final je préfère aller chez un réparateur non agréé qui appliquera le juste tarif pour lui permettre de gagner de l'argent et réaliser une réparation de qualité.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES