Informations pratiques sur l'assurance

Accrochages : connaissez-vous le recours direct ?

Publié par le , Mis à jour le 18/04/2019 à 17:17
839 vues 2 réactions Note

En cas d'accident non responsable, comment fonctionne le recours direct ?

En cas d’accrochages au volant de votre automobile, il existe une procédure méconnue qui peut toutefois s’avérer vraiment intéressante : il s’agit du recours direct. Elle consiste à s’adresser directement à l’assureur de la partie adverse en cas d’accident non responsable. Coup de projecteur.

Quand utiliser le recours direct ?

Il est possible de considérer que vous avez été victime d’un accrochage sans aucune responsabilité de votre part dans les circonstances suivantes :

  • Une collision par l’arrière
  • Un refus caractérisé de priorité
  • Une collision à l’arrêt

Dans ces circonstances spécifiques, la procédure dite de « recours direct » peut s’avérer particulièrement intéressante. A la condition d’avoir un tiers identifié et un constat amiable qui établit votre absence de toute responsabilité, elle permet de s’adresser directement à l’assureur de l’autre partie plutôt qu’à votre propre assureur, et ce, dans le but de bénéficier d’une indemnisation.

Quand faut-il contacter l’expert ?

De manière classique, en l’absence de recours direct et si vous êtes victime d’un accident non responsable, votre assureur va contacter l’assureur de la partie adverse une fois le sinistre déclaré. Ce rapport entre les assureurs sera alors régi par un texte particulier, à savoir la Convention d'Indemnisation directe de l'assuré et de Recours entre Sociétés d'Assurance automobile, également dénommée « Convention IRSA ».

Créé en 1968, ce texte vise à faciliter le règlement des dommages matériels causés par un accident de la circulation mais il ne peut vous être opposé en tant qu’assuré.

Le recours direct quant à lui découle de l’article 1 240 du Code civil mais aussi de l'article 124-3 du Code des assurances disposant ce qui suit :

 

« Le tiers lésé dispose d'un droit d'action directe à l'encontre de l'assureur garantissant la responsabilité civile de la personne responsable.

L'assureur ne peut payer à un autre que le tiers lésé tout ou partie de la somme due par lui, tant que ce tiers n'a pas été désintéressé, jusqu'à concurrence de ladite somme, des conséquences pécuniaires du fait dommageable ayant entraîné la responsabilité de l'assuré. »

 

Avec le recours direct, il est indispensable de prendre contact avant la fin du délai de déclaration de 5 jours avec un réparateur et un expert indépendant qui lancera la procédure et invitera l’adversaire à prendre part à une expertise contradictoire si nécessaire.

 

accident-deux-voitures-constat

 

Quels sont les avantages du recours direct ?

En cas de préjudice matériel par suite d’un accident de la route, le règlement des dommages constitue la première préoccupation des parties. Or, le recours direct ne nécessite pas un temps plus long pour sa résolution.

Si un désaccord apparaît, l’assureur de la partie adverse peut intenter une action devant le juge de proximité, le Tribunal d’Instance (TI) ou le Tribunal de Grande Instance (TGI) selon le montant du litige. Mais, en pratique, une telle initiative est rarissime.

Notez enfin que le recours direct présente quelques avantages appréciables :

  • Pas besoin de déclarer le sinistre auprès de votre assureur et en conséquence l’accident ne fera pas l’objet d’une inscription auprès de l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance (AGIRA)
  • Une meilleure prise en compte du préjudice réel
  • Pas de plafond pour le montant de la réparation sous réserve de l’appréciation de l’expert d’assurance
  • Une expertise sur-mesure assortie d’une indemnisation forfaitaire
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
Très intéressant car on joue parfois de malchance en ayant plusieurs incidents non responsable la même année, mais les assureurs vous virent si vous les faites trop travailler! révoltant et honteux vu leurs tarifs!...
Très bon site avec de bonnes informations sur l'actualité des assurances. Nous sommes une société de recours direct où nous nous chargeons du dommage corporel et matériel d'un sinistre non responsable. Nous aidons donc les assurés qui sont en difficultés avec l'assurance du tiers pour leur assurer une bonne indemnisation.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES