Qu'est-ce qu'un risque aggravé en assurance auto ?

  • Plus de 78 offres d'assurance comparées en 3 minutes
  • Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Au moment de souscrire une assurance automobile, différentes informations doivent être communiquées par l’automobiliste désireux de s’assurer. C’est le moyen pour l’assureur de lui proposer un contrat d’assurance conforme à son profil de conducteur. S’il apparaît que cet automobiliste a eu trop de sinistres, s’est vu retiré son permis ou n’a pas payé ses primes, il représentera alors un « risque aggravé », ce qui a minima peut se traduire par un tarif d’assurance élevé. Explications.

Risque aggravé en auto : comment est-il déterminé ?

Les compagnies d’assurances ne sont pas tenues d’accepter tous les automobilistes qui souhaitent souscrire un contrat d’assurance voiture. D’ailleurs, elles filtrent les profils afin d’avoir le plus grand nombre possible de « bons » conducteurs qui présentent un risque faible.

Lors de la demande d’un devis d’assurance auto, l’assureur va procéder à un calcul qui peut aboutir à un refus d’assurance si le risque s’avère trop élevé.

Afin de mesurer le risque représenté par l’automobiliste, les assureurs utilisent différents critères, certains concernant le véhicule motorisé (modèle, utilisation, âge…) et d’autres étant relatifs au conducteur (âge, situation familiale, permis de conduire…). D’ailleurs, le relevé d’information constitue un outil précieux dans cette appréciation du profil de l’automobiliste.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Risque aggravé en auto : quelles circonstances ?

En pratique, le risque aggravé en assurance auto a trait à différentes situations. On peut évoquer pêle-mêle :

  • Le non-paiement des cotisations d’assurance automobile ;
  • Un malus trop important ;
  • De graves infractions au Code de la route (conduite en état d’ébriété, conduite sous l’emprise de stupéfiants, délit de fuite, excès de vitesse,…) ;
  • Des sinistres trop fréquents ;
  • La fausse déclaration lors de la souscription ou lors d’un sinistre.

Si le risque s’aggrave pendant l’exécution du contrat d’assurance voiture, c’est-à-dire une fois qu’il a été souscrit, l’assureur peut décider à tout moment de procéder à sa résiliation. Toutefois, en de telles circonstances, il doit motiver sa décision de résilier et procéder au remboursement des primes trop perçues.

Risque aggravé en auto : comment retrouver une assurance ?

Comme l’assurance auto est obligatoire, l’automobiliste doit trouver un contrat d’assurance voiture, et ce, même si son profil présente un risque aggravé.

D’ailleurs, si aucun assureur ne veut le prendre en charge en raison de ce risque aggravé d’assurance automobile, le conducteur peut se tourner vers le Bureau central de tarification (BCT) qui peut obliger l’assureur à couvrir l’intéressé au moins au titre de l’assurance voiture au tiers.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

défaut-assurance 28 % des Français pensent à arrêter leurs assurances

D'après une enquête récemment dévoilée en exclusivité pour Europe 1 et menée par la plateforme Poll & Roll en partenariat avec Leocare, la première néo-assurance multiservices, 28% des Français, soucieux de réduire leurs dépenses, envisagent sérieusement de résilier leur contrat d'assurance habitation et automobile.

Lire la suite
fgao-assurance Les conducteurs non assurés causent plus de sinistres

L'année dernière, près de 8 500 personnes ont été blessées par des conducteurs qui n'avaient pas d'assurance, marquant une augmentation du nombre de victimes et se rapprochant des niveaux observés avant la pandémie de Covid-19. Les conducteurs sans assurance semblent être plus nombreux parmi les jeunes.

Lire la suite
assurance-défaut Assurance auto : le nombre de Français non assurés augmente

Un constat préoccupant met en évidence le fait qu'un tiers des étudiants qui possèdent une voiture n'ont pas souscrit d'assurance depuis cinq ans. Ce chiffre alarmant illustre le problème posé par le coût élevé des assurances auto pour les jeunes conducteurs, qui optent souvent pour une conduite sans assurance afin de réaliser des économies.

Lire la suite
La rédaction d'Assurland
Rédigé par La rédaction d'Assurland

Dernière mise à jour : le 25/09/2023

Découvrir l'équipe rédactionnelle

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance auto

accident-voiture-phare Assurances : qu'est-ce que la notion de risque ?

Au cœur des contrats d'assurance, la notion de risque est largement méconnue. Il faut dire aussi qu'elle peut être difficile à cerner. Pourtant, il est vivement conseillé d'en appréhender le sens pour bien comprendre le fonctionnement de ses assurances auto, moto ou habitation. Coup de projecteur.

Lire la suite
Accident avec un chien : qui est responsable	? Chien renversé par une voiture : quels recours ?

Ne vous est-t-il jamais arrivé de conduire quand soudain vous percutez un animal sur la route ? Dans ce cas comment réagir ? Qui est responsable de l’accident ? Comment être indemnisé ? Tout ce que vous devez savoir en cas d’accident avec un animal.

Lire la suite
Assurance voiture : et si vous essayiez le Pay how you drive ? Connaissez-vous le Pay how you drive ?

« Pay how you drive » et « Pay as you drive », ça vous parle ? Si ce n'est pas le cas, petite piqûre de rappel ! Le « Pay as you drive » voit le montant de l'assurance auto varier selon le nombre de kilomètres parcourus au volant de votre véhicule. De son côté, le « Pay how you drive » veut récompenser les conducteurs respectueux du Code de la route. Coup de projecteur sur ce dernier produit d'assurance.

Lire la suite
homme-doute Fonctionnement du bonus malus après 2 ans sans assurance auto

Certains automobilistes cessent de conduire pendant plusieurs années, et n'ont ainsi plus d'assurance auto à leur nom. Au moment de s'assurer à nouveau, certaines compagnies refusent de rétablir le coefficient de réduction (bonus) initial qu'ils avaient acquis. Sont-elles dans leurs droits ?

Lire la suite