Assurance auto

Choisir parmi les Différents Types de Sièges Auto

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d’économie moyenne sur votre assurance auto*

En voiture, le port de la ceinture est obligatoire pour tous. Si votre enfant a moins de 10 ans, sa place est à l’arrière, installé dans un dispositif de retenue, plus communément appelé siège auto ou rehausseur. Mais quels sont les différents types de siège auto et comment les choisir ? Assurland fait le point sur le système de retenue des enfants et les 5 groupes définis par les normes européennes.

La ceinture, une obligation vitale pour les adultes et enfants

Le port de la ceinture est une obligation pour toute personne étant à bord d’une voiture. En 2016, 354 personnes sont décédées alors qu'elles ne portaient pas, ou mal, leur ceinture. Alors que la Sécurité routière évoque régulièrement le port de la ceinture à travers des clips de prévention, les automobilistes Français la portent de moins en moins. Si les personnes exerçant certaines professions ou ayant une morphologie ne leur permettant pas de la mettre, les enfants sont eux aussi concernés. Si ces derniers ont moins de 10 ans, ils doivent également être installés dans un siège adapté à leur âge, leur morphologie et leur poids. Il existe deux dérogations à cette règle :

  • Le dispositif bébé « dos à la route » sur le siège avant passager (l’airbag doit être désactivé) ;
  • Lorsqu’il n’y a pas de banquettes arrière ou bien que celles-ci ne sont pas munies de ceintures de sécurités.
bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Quels sont les différents groupes de système de retenue pour enfants ?

En France, le siège auto ou rehausseur est obligatoire pour les enfants de moins de 10 ans. Il doit répondre aux normes homologuées au niveau européen : la norme R44. Celle-ci permet de distinguer 5 groupes de sièges, classés selon le poids de l’enfant. Cette norme est néanmoins progressivement remplacée par la R129 (ou Isize) qui classe les sièges selon la taille. Cette norme, lancée en juillet 2013, impose le système de fixation Isofix.

  • Groupes 0 : de la naissance à 10 kg ou jusqu’à 70 cm pour la R129

Les sièges auto appartenant à ce groupe doivent être placés dos à la route et si possible, à l’arrière du véhicule. Ce système de protection protège au mieux les bébés puisque leurs musculatures et cervicales sont trop fragiles pour résister à un choc frontal. Il existe également le lit-nacelle qui permet aux bébés (jusqu’à 6 mois) de faire le trajet à plat-dos. Ce système se fixe sur la banquette arrière.

  • Groupe 0 + : de la naissance à 13 kg ou jusqu’à 80 cm pour la R129

Le siège permet de transporter les enfants dos à la route, comme pour ceux du groupe précédent. Les enfants sont installés dans une position semi-allongée. La différence avec le Groupe 0 est la taille du siège, qui est d’une dimension supérieure.

  • Groupes 1 : de 9 à 18 kg ou jusqu’à 1 mètre pour la R129

A partir de 12 kg, les enfants peuvent se tenir assis. C’est pour cette raison, qu’il est installé dans un siège-baquet muni d’un harnais. L’enfant peut également être installé dans un siège avec tablette de protection.

  • Groupe 2 (de 15 à 25 kg) et Groupe 3 (de 22 à 36 kg) ou jusqu’à 1 m 50 pour la R129

A partir de ce poids et de cette taille, l’enfant doit être installé dans un siège, ou rehausseur, avec dossier. Il doit rester assis dans ce siège jusqu’à ses 10 ans.

Les réflexes à ne pas oubliez pour la sécurité des enfants en voiture

Lorsqu’un enfant à moins de 10 ans, sa place est à l’arrière de l’automobile, c’est une obligation. Quelques consignes sont également à respecter lorsque vous transportez un enfant dans une automobile :

  • Ne pas utiliser de dispositif pour détendre la ceinture ;
  • Deux enfants ne peuvent pas être installés sur une même place ;
  • Désactiver l’airbag lorsqu’un bébé est transporté dos à la route, à l’avant du véhicule ;
  • Les sièges, rehausseurs et  lits nacelles doivent être homologués et bien installés.

Siège auto et assurance, quelles garanties en cas de sinistre ?

Saviez-vous que votre assurance auto peut prendre en charge le remplacement d'un siège enfant pour votre voiture ? En effet, il vaut mieux en changer s'il vous arrive un accident, car il peut avoir été endommagé, même après un choc à vitesse réduite. Pour être remboursé à hauteur du bon prix, veillez à bien garder la facture et/ou la preuve d'achat du siège. De plus, vous devez indiquer la présence du siège au sein du constat et effectuer la demande d'indemnisation à votre assureur dans les 48 heures suivant le sinistre. En outre, vous devrez prendre contact avec le fabricant du siège et bien lire la notice. Parfois, les conditions de changement y sont précisées.

Mais quel contrat souscrire pour bénéficier des bonnes garanties pour être indemnisé pour un siège enfant ? Si vous choisissez une formule pas chère comme la responsabilité civile (contrat « au tiers »), cela ne sera pas suffisant. Pour le changement d'un siège, il faut souscrire une garantie spécifique parfois nommée « garantie équipement », « garantie accessoires », « garantie contenu du véhicule » ou encore « garantie des effets personnels ». Elle est très souvent présents dans la formule tous risques.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

Vol de voitures Quelles sont les voitures les plus volées en France ?

Coyote publie chaque année son Observatoire des vols de véhicules.Ce rapport dévoile l'augmentation continue de ces crimes observée depuis plusieurs années. Quelles sont les régions les plus touchées ? Quels sont les véhicules les plus volés ?

Lire la suite
réparation auto Réparations auto : quel impact sur votre prime ?

L'industrie automobile française traverse une période marquée par une augmentation significative des coûts de réparation, selon les dernières études de l'association Sécurité et réparation automobile (SRA) et d'autres organismes de recherche. Cette tendance, observée en 2023, souligne une croissance de 7 % du prix des réparations, influencée par le coût des pièces détachées et de la main-d'œuvre, mais également par des disparités géographiques notables.

Lire la suite
prix assurance auto Assurance auto : le prix reste le premier critère

L'impact des contraintes financières et économiques sur les choix des Français en matière d'assurance automobile est mis en lumière par une récente étude de L'Argus de l'assurance et Groupama.

Lire la suite
La rédaction d'Assurland
Rédigé par La rédaction d'Assurland

Dernière mise à jour : le 28/02/2024

Découvrir l'équipe rédactionnelle