Assurance auto

Conduite accompagnée : les étapes pour apprendre à conduire ?

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d’économie moyenne sur votre assurance auto*

En matière de conduite automobile, il est conseillé de commencer dès le plus jeune âge. Ainsi, il est recommandé de recourir à la conduite accompagnée pour apprendre à maîtriser son véhicule et prévenir les dangers de la route. Plus loin, sur le front des assurances auto, l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) permet de bénéficier d’un contrat d'assurance auto moins chère. Explications.

Qu’est-ce que la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est une méthode d'apprentissage qui permet de se préparer à l'épreuve pratique du permis de conduire sur une période de 1, 2 ou 3 ans. L'objectif est d'acquérir de l'expérience et des réflexes pour être en mesure d'anticiper et d'éviter les dangers de la route.

Trois types de conduites accompagnées sont à différencier : la conduite supervisée, la conduite encadrée et l'apprentissage anticipé de la conduite.

Les différentes formules de conduite accompagnée

L’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC)

L'apprentissage anticipé de la conduite est destiné aux individus âgés de plus de 15 ans. Pour y participer, le candidat doit :

  • Suivre une formation théorique et pratique comprenant 20 heures de conduite avec un instructeur d'auto-école
  • Une fois qu'il a réussi l'examen et que son instructeur atteste de la qualité de sa conduite, il reçoit une attestation de fin de formation initiale (AFFI).
  • À partir de ce moment-là, il peut commencer à conduire avec un accompagnateur qui doit être titulaire d'un permis de conduire de catégorie B depuis au moins 5 ans.

À noter que le disque "Conduite Accompagnée" doit être apposé à l’arrière de la voiture lorsque l’apprenti conducteur est au volant.

La conduite supervisée

Elle permet aux individus âgés d'au moins 18 ans de gagner de l'expérience de conduite avant même de se présenter à l'examen de permis de conduire. Pour y accéder, ils doivent s'inscrire dans une auto-école et compléter les formations théoriques (Code de la route) et pratiques (20 heures de conduite avec un instructeur). Après avoir terminé ces étapes, ils peuvent opter pour une période de conduite supervisée avec un accompagnateur au lieu de passer l'examen immédiatement. 

La conduite encadrée

Elle s'adresse aux individus âgés de 16 à 18 ans qui suivent une formation professionnelle et qui doivent obtenir leur permis de conduire dès l'âge de 18 ans. Pour y accéder, le candidat doit suivre une conduite encadrée qui lui permet de conduire des véhicules légers ou lourds.

Pour être éligible, le candidat doit être en train de préparer un diplôme professionnel de l'éducation nationale et doit obtenir l'autorisation de son chef d'établissement. La formation a lieu pendant ses études. Une fois que le candidat a obtenu son permis de conduire de catégorie B, il peut conduire avec un accompagnateur pour améliorer ses compétences en conduite. 

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Comment se déroule la conduite accompagnée ?

Après avoir réussi l'examen du code de la route, le candidat peut commencer l'apprentissage anticipé de la conduite avec un enseignant. Il se compose en trois temps.

La formation initiale

La formation initiale doit durer au moins 20 heures, sauf si vous possédez déjà un autre permis. Si vous optez pour une boîte automatique, le nombre minimal d'heures requises sera de 13. La formation initiale se compose d'une partie théorique et d'une phase de conduite.

Seul le moniteur d'auto-école sera autorisé à donner l'autorisation pour commencer la conduite accompagnée. Cette dernière débute avec la remise de l'attestation de fin de formation initiale.

L'apprentissage anticipé de la conduite

En conduite accompagnée, il est obligatoire de parcourir au moins 3 000 km en un an minimum et deux ans maximum, uniquement en France, en respectant les limitations de vitesse des jeunes conducteurs en période probatoire. Elle se fera toujours avec un accompagnateur. Après cette expérience, vous pouvez passer l'examen pratique du permis à partir de 17 ans, mais vous ne pourrez pas conduire seul avant d'avoir atteint l'âge de 18 ans, même si vous obtenez le permis.

Les rendez-vous pédagogiques

Au cours de la formation, trois rendez-vous pédagogiques sont incontournables :

  • le premier rendez-vous en présence de l’accompagnateur et du moniteur dure au moins 2 heures ;
  • le deuxième rendez-vous a lieu après 6 ou 8 mois de conduite accompagnée et après avoir parcouru 1 000 kilomètres environ ;
  • le troisième rendez-vous a lieu après avoir roulé 3 000 kilomètres au minimum.

Les règles de la conduite accompagnée

Par ailleurs, vous devez respecter les règles de conduite suivantes :

  • conduire pendant une durée minimale d'un an,
  • parcourir au moins 3 000 kilomètres,
  • conduire uniquement sur le territoire français, 
  • circuler sur les routes et autoroutes,
  • respecter les limitations de vitesse spécifiques.

Les limitations de vitesse en conduite accompagnée

Avec la conduite accompagnée, l’élève doit conduire en tenant compte des limitations de vitesse suivantes :

  • 110 km/h sur les portions autoroutières où la vitesse est limitée à 130 km/h ;
  • 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes ;
  • 100 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central ;
  • 50 km/h en agglomération,
  • 80 km/h sur les autres routes.

Les avantages de la conduite accompagnée

Opter pour la conduite accompagnée c’est se donner plus de chance lors de l’examen du permis de conduire. Mais cela donne aussi plusieurs autres avantages :

  • une plus grande expérience de conduite et diminution des risques d’accidents,
  • un permis probatoire de 2 ans au lieu de 3 ans,
  • un meilleur taux de réussite à l'examen,
  • une récupération de 3 points par an pendant 2 ans, au lieu de 2 points par an durant 3 ans,
  • une surprime d’assurance auto diminuée.

Au-delà d’un meilleur taux de réussite à l’examen du permis de conduire, la conduite accompagnée présente deux avantages financiers appréciables :

  • aucun coûts supplémentaires : l'Apprentissage Anticipé de la Conduite n'engendre pas de coûts supplémentaires par rapport à la formation classique. Sauf en cas d'échec à l'examen du permis lors de la première tentative, aucun frais de renouvellement de dossier ni de leçon supplémentaire ne sera facturé.
  • une réduction de la surprime : les jeunes conducteurs bénéficient souvent d'une réduction de presque 50 % de la surprime d'assurance auto durant leur première année. Dans la plupart des cas, cette surprime disparaît dès la deuxième année s'ils ne sont pas responsables d'un accident.

Conduite accompagnée et assurance auto

Pour l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), il est indispensable de souscrire une extension de garantie pour couvrir sa participation à l'examen du permis B. Elle permet de couvrir l’apprenti conducteur et c’est une obligation. Cette extension de garantie est accordée sans frais supplémentaires

Elle doit mentionner les noms des accompagnateurs et doit être demandée à l’assureur lors de l’inscription à l’auto-école. Pour l’obtenir, il faut donc contacter l’assurance dès l’inscription de l’élève à l’auto-école. Pour être couvert, il sera obligatoire d’avoir l’attestation de fin de formation initiale.

La compagnie d’assurance peut néanmoins refuser d’accorder cette extension de garantie si l’accompagnateur a été condamné pour certains délits routiers. Si l'assureur accepte de couvrir ce risque supplémentaire, un document sera ajouté au contrat des parents, mentionnant la présence d'un conducteur en apprentissage. 

FAQ Conduite accompagnée

Quelles sont les conditions pour être accompagnateur en conduite accompagnée ?

Pour être accompagnateur lors d'une conduite accompagnée, il est nécessaire de remplir toutes les conditions suivantes :

  • posséder un permis de conduire de catégorie B depuis au moins 5 ans ;
  • obtenir l'accord de son assurance automobile pour la conduite du ou des véhicules utilisés lors de la conduite accompagnée. Une extension de garantie peut être requise en fonction de votre contrat d'assurance ;
  • n'avoir pas subi d'annulation ou d'invalidation du permis de conduire au cours des 5 années précédentes.

Peut-on passer le permis avant 18 ans ?

Les candidats ayant suivi l'apprentissage anticipé de la conduite ont la possibilité de passer l'examen pratique dès l'âge de 17 ans, mais ils ne seront pas autorisés à conduire seuls avant d'avoir atteint l'âge minimum de 18 ans.

Comment avoir son code à 15 ans ?

Pour passer l'examen du code de la route, les candidats doivent avoir atteint l'âge minimum de 15 ans s'ils optent pour la conduite accompagnée. S'ils choisissent la formation classique, atteindre 17 ans sera nécessaire.

Quel est le prix de la conduite accompagnée à 15 ans ?

Le tarif de la conduite accompagnée peut varier d'une auto-école à l'autre. Il se situe en moyenne, il entre 1 200 et 1 400 euros.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

Vol de voitures Quelles sont les voitures les plus volées en France ?

Coyote publie chaque année son Observatoire des vols de véhicules.Ce rapport dévoile l'augmentation continue de ces crimes observée depuis plusieurs années. Quelles sont les régions les plus touchées ? Quels sont les véhicules les plus volés ?

Lire la suite
réparation auto Réparations auto : quel impact sur votre prime ?

L'industrie automobile française traverse une période marquée par une augmentation significative des coûts de réparation, selon les dernières études de l'association Sécurité et réparation automobile (SRA) et d'autres organismes de recherche. Cette tendance, observée en 2023, souligne une croissance de 7 % du prix des réparations, influencée par le coût des pièces détachées et de la main-d'œuvre, mais également par des disparités géographiques notables.

Lire la suite
prix assurance auto Assurance auto : le prix reste le premier critère

L'impact des contraintes financières et économiques sur les choix des Français en matière d'assurance automobile est mis en lumière par une récente étude de L'Argus de l'assurance et Groupama.

Lire la suite
Jordan Hervieux
Rédigé par Jordan Hervieux

Dernière mise à jour : le 07/08/2023

Découvrir l'équipe rédactionnelle