Jeune conducteur : quelles sont les limites de vitesse à respecter ?

  • Plus de 78 offres d'assurance comparées en 3 minutes
  • Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

En France, tous les automobilistes sont soumis à des limitations de vitesse. Mais ces dernières diffèrent pour les jeunes conducteurs, qui doivent respecter des limitations plus contraignantes que les conducteurs expérimentés. Alors, quelles limites doivent-ils observer ?

Qu'est-ce qu'un jeune permis ?

Un jeune conducteur n'est pas forcément jeune à proprement parler. Ce terme désigne une personne ayant été reçu à l'examen du permis de conduire il y a moins de 3 ans. On dit également qu'il est en période de "permis probatoire". C'est notamment durant cette période qu'il doit accrocher le fameux A (pour Apprenti) à l'arrière de sa voiture (et pas sur la vitre pour des raisons de sécurité !).

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

La vitesse autorisée pour un conducteur novice

D'après le Code de la route, un jeune conducteur n'est pas soumis à la même limitation de vitesse qu'un conducteur expérimenté. En effet, elles varient en fonction du type de route, mais aussi selon les conditions météorologiques. Ainsi, permis probatoire ou pas, il faut rouler moins vite en cas de pluie.

L'abaissement de la limitation de vitesse vise à mieux protéger les conducteurs novices, mais aussi de réduire les nuisances sonores ainsi que les émissions de CO2.

La réglementation en France

Voici un tableau récapitulatif des limites de vitesse à respecter en tant que jeune conducteur par type de route et par temps :

limitations de vitesse jeunes conducteursComme nous pouvons le constater, les limitations de vitesse sont communes à tous les conducteurs en agglomération, et différentes en dehors.

La réduction de la vitesse par temps de pluie est primordiale afin de prévenir les dangers liés à l'aquaplaning. En effet, une route mouillée diminue l'adhérence des pneus, augmentant ainsi le risque de perte de contrôle de la voiture.

Dépassement de vitesse en période probatoire : quelles sanctions ? 

En période de permis probatoire, un excès de vitesse engendre évidemment une sanction (voire plusieurs). Et comme ils ne sont pas soumis aux mêmes limites de vitesse, l'amende et le retrait de point diffèrent aussi.

Les amendes forfaitaires

Voici un tableau récapitulatif des amendes forfaitaires en cas d'infraction pour vitesse excessive :

Excès de vitesse Amende forfaitaire
Moins de 20 km/h hors agglomération 68 €
Moins de 20 km/h en agglomération 135 €
Entre 20 et 30 km/h 135 €
Entre 30 et 40 km/h 135 €
Entre 40 et 50 km/h 135 €
Supérieur à 50 km/h 1 500 €
Supérieur à 50 km/h (récidive) 3 750 €

Le retrait de points

Voici un tableau récapitulatif des retraits de points en cas d'infraction pour vitesse excessive :

Excès de vitesse Retrait de points
Moins de 20 km/h hors agglomération 1 point*
Moins de 20 km/h en agglomération 1 point*
Entre 20 et 30 km/h 2 points
Entre 30 et 40 km/h 3 points
Entre 40 et 50 km/h 4 points
Supérieur à 50 km/h 6 points
Supérieur à 50 km/h (récidive) 6 points

* : Il est possible de récupérer le point au bout d'une durée de 6 mois sans infraction.

Les autres sanctions

Excès de vitesse Sanctions complémentaires
Moins de 20 km/h hors agglomération Aucune
Moins de 20 km/h en agglomération Aucune
Entre 20 et 30 km/h Possibilité de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour récupérer ses points
Entre 30 et 40 km/h
  • 3 ans de suspension de permis
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur durant 3 ans ou plus
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière
Entre 40 et 50 km/h
  • 3 ans de suspension de permis
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur durant 3 ans ou plus
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière
Supérieur à 50 km/h
  • 3 ans de suspension de permis
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur durant 3 ans ou plus
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière
  • Confiscation possible du véhicule si l'auteur de l'excès en est le propriétaire
Supérieur à 50 km/h (récidive)
  • 3 ans de suspension de permis
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur durant 3 ans ou plus
  • Stage de sensibilisation à la sécurité routière
  • Confiscation du véhicule si l'auteur de l'excès en est le propriétaire
  • 3 mois de prison sur décision du juge

Pendant la première année de validité du permis probatoire, le nombre de points attribués est de seulement 6 points, alors qu'un permis de conduire traditionnel dispose de 12 points. En cas d'excès de vitesse de plus de 50 km/h durant cette période, votre permis sera annulé en raison de l'épuisement de vos points de permis.

Les limitations de vitesse en Europe

Avant de prendre le volant pour partir sur les dans un pays Européen pour des vacances ou autre, il est nécessaire de faire le point sur quelques règles :

  • la conduite accompagnée est interdite à l’étranger ;
  • en dehors de la France le concept de jeune conducteur n’existe pas ;
  • un jeune conducteur titulaire d'un permis probatoire est soumis aux mêmes limites de vitesse que les conducteurs expérimentés sur les routes européennes ;
  • avec le permis de conduire européen, il est possible de conduire partout en Europe avec son véhicule.

Quelles sanctions en cas d'excès de vitesse à l'étranger ?

Commettre un excès de vitesse dans un pays Européen entraîne l’application de sanctions. Si vous êtes arrêté au volant de votre véhicule au moment de l’infraction, vous vous exposez à une amende comme en France. Néanmoins, si celle-ci ne vous est pas délivrée dans le pays en question la règle est différente.

Un jeune conducteur ayant commis un excès de vitesse en Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Espagne recevra une amende à son domicile, du fait d’un accord d’échange passé avec la France. Pour ce qui est des autres pays, l’automobiliste ne recevra pas de contraventions. Il n’y a en revanche pas de perte de points prévue, quel que soit le pays.

Quels sont les risques pour mon assurance auto ?

Il faut tout d'abord savoir que les assureurs pénalisent les jeunes conducteurs par une surprime, car ils considèrent qu'ils représentent un risque plus important. Mais en cas de suspension du permis, l'assureur peut estimer que le risque est aggravé et augmenter le tarif de la prime en plus de la surprime.

Pire encore, un retrait du permis probatoire entraîne une résiliation du contrat d'assurance auto. Et souscrire un nouveau contrat lorsqu'on a été résilié peut-être très difficile, en plus d'être très onéreux.

La définition d'un jeune conducteur diffère pour les assureurs. Est considéré en tant que tel un jeune permis mais également une personne qui ne s'est pas assurée depuis deux ans ou plus.

FAQ Limitation de vitesse jeune conducteur

Comment connaître la limitation de vitesse sur une route ?

Pour connaître la vitesse maximale autorisée sur une route, il faut suivre les indications des panneaux de signalisation sur le bord de la chaussée. S'il n'y a pas de panneau, il faut identifier le type de route sur lequel vous circulez et en déduire l'allure à laquelle vous pouvez rouler.

Qu'est-ce qu'un jeune conducteur aux yeux des assureurs ?

Aux yeux des assureurs, les jeunes conducteurs ne sont pas simplement des personnes ayant reçu leur permis depuis moins de trois ans. Les automobilistes n'ayant pas été assurés depuis deux ans ou plus sont considérés comme tel.

Où placer le disque A jeune conducteur ?

Magnétique ou autocollant, le disque A doit être placé à l'arrière de la voiture du côté gauche du véhicule, au niveau de la carrosserie.

Comment savoir si une autoroute est illimitée en Allemagne ?

Il existe en Allemagne des voies rapides illimitées, les Autobahnen. Si aucune limitation n'est précisée, il est recommandé de rouler à 130 km/h sur autoroute, mais vous ne serez pas en infraction si vous dépassez cette vitesse.

Quelle est la durée d'un jeune conducteur ?

Selon que vous avez suivi une formation classique de conduite ou opté pour l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC), la période probatoire varie. Dans le cas d'une formation classique, la période probatoire s'étend sur une durée de 3 ans avant que vous ne soyez plus considéré comme jeune conducteur. Cependant, si vous avez choisi l'AAC, cette période est raccourcie à 2 ans.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

Permis dématérialisé Le permis de conduire est désormais dématérialisé

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé la dématérialisation du permis de conduire. Jusqu'alors en phase de test dans les départements du Rhône, des Hauts-de-Seine et de l'Eure-et-Loir, celui-ci est désormais accessible à l'échelle nationale. La nouvelle version numérique du permis pourra être obtenue à travers l'application France Identité.

Lire la suite
suv paris Paris : la mesure sur le stationnement des SUV à Paris divise

Au cours des dernières décennies, le paysage automobile français a connu une transformation notable, marquée par une augmentation significative du poids des véhicules. Dimanche dernier, Paris a pris une décision pour répondre à ces préoccupations, en votant pour une augmentation des tarifs de stationnement pour certains véhicules, une mesure qui soulève à la fois des questions et des débats.

Lire la suite
suv paris Paris : le prix du stationnement des SUV bientôt triplé ?

Ce dimanche à Paris, les Parisiens sont invités à exprimer leur voix dans une votation citoyenne axée sur le stationnement des SUV dans la capitale. Cette initiative, s'inscrivant dans une série d'actions visant à repenser l'utilisation de l'espace urbain et à promouvoir des modes de transport plus durables, pourrait marquer un tournant significatif dans la politique de mobilité de la capitale.

Lire la suite
Jordan Hervieux
Rédigé par Jordan Hervieux

Dernière mise à jour : le 07/12/2023

Découvrir l'équipe rédactionnelle