Assurance auto

Qu'est-ce qu'un conducteur novice ?

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d’économie moyenne sur votre assurance auto*
layers
8 millions d'offres

Plus de 8 millions d'offres proposées chaque année

Lorsque l’on évoque le conducteur novice, on a tendance à penser immédiatement au jeune conducteur qui a obtenu récemment son permis de conduire et qui ne maîtrise pas encore complètement son véhicule.

En réalité, les conducteurs de tout âge peuvent être classés dans cette catégorie. Alors, quels sont les critères qui peuvent faire de vous un conducteur novice, ou un jeune conducteur ? La réponse dans la suite de cet article pratique.

Qui appelle-t-on conducteur novice ?

Pour les assureurs, les conducteurs novices sont d'abord les assurés qui ont obtenu leur permis il y a moins de trois ans. Ces derniers sont considérés comme étant encore des débutants sur les routes.

Néanmoins, un conducteur qualifié de "novice" n'est pas toujours un apprenti qui vient d'obtenir le précieux sésame. Un conducteur confirmé peut aussi se retrouver dans cette catégorie, si :

  • il n'a pas été assuré durant une période dépassant les trois ans,
  • il n'a pas été assuré à son nom durant une période de plus de trois ans (s'il avait un véhicule de société par exemple, ou s'il était assuré comme conducteur secondaire).

Dans ces cas de figure, les compagnies d’assurance deviennent plus réticentes au moment de la souscription d’un nouveau contrat. Les assureurs peuvent alors appliquer un tarif particulièrement élevé, comparable à celui en vigueur pour un jeune conducteur.

 

En définitive, qui dit conducteur novice ne dit pas forcément "jeune permis". Un conducteur confirmé peut très bien figurer dans la même catégorie, s'il n'a pas été assuré à son nom pendant un certain temps.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Quelle surprime pour les conducteurs novices ?

Les assureurs considèrent que les conducteurs novices représentent un risque plus élevé d'accident. Ils appliquent un tarif plus élevé, car ils craignent de devoir verser davantage d'indemnisations.

Une surprime non négligeable

Le conducteur novice hérite en général d'une prime auto multipliée par deux, par rapport au tarif initial. Soit une augmentation de 100 %. Mais le tarif diminue après la première année.

Une surprime qui diminue avec le temps

La surprime représente un budget conséquent. Pour un conducteur novice qui s’assure en son nom pour la première fois, la surprime de la première année peut aller jusqu’à 100 % de la cotisation de base. Mais la bonne nouvelle, c’est que son montant diminue avec le temps :

La deuxième année, s’il n’y a pas eu d’accident matériel ou corporel engageant la responsabilité du conducteur et de sa voiture, la surprime est automatiquement réduite de moitié : elle ne peut donc pas dépasser 50 % de la cotisation de base.

Et la troisième année, s’il n’y a toujours pas eu d’accident responsable, elle est définitivement supprimée.

Comment éviter la surprime ?

Pour éviter la surprime, un jeune conducteur peut :

  1
Faire valoir sa conduite accompagnée

Avec l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC), la surprime n'est plus que de 50 % la première année, de 25 % la deuxième et disparait à la troisième.

  2
Passer par un comparateur

Comparer les offres des assureurs en ligne permet de trouver le tarif le plus bas pour votre profil. Vous réduisez ainsi le poids de la surprime.

Pour un conducteur a déjà été assuré, mais pas depuis trois ans, il est vivement recommandé de justifier des antécédents et de fournir divers documents comme le relevé d’informations.

Il faut d’une certaine manière prouver que l’assuré, avec sa voiture, respecte pleinement les règles de sécurité routière. Bien entendu, il est également conseillé de faire appel à un comparateur d’assurances auto. Cela pourrait vous permettre d’avoir une prime moindre.

Quelle assurance pour un nouveau conducteur ?

En assurance auto, les jeunes conducteurs sont considérés comme des automobilistes à risque en raison d’une inexpérience sur la route. C’est pourquoi, ces derniers vont devoir payer une surprime. La comparaison en ligne peut être le moyen idéal pour réaliser des économies. En moins de 5 minutes et sans bouger de chez vous, vous obtiendrez des devis gratuits.

Pour réduire la facture de votre assurance auto conducteur novice, sachez que des petites astuces existent :

  • Choisir une assurance auto au tiers ou responsabilité civile : ce contrat auto est le moins cher proposé par les compagnies. Il vous couvrira en cas de dommages corporels ou matériels infligés à une tierce personne.
  • Plus de garanties avec la formule intermédiaire : c’est une assurance au tiers cumulée avec des options supplémentaires comme le vol, l’incendie ou le bris de glace.
  • L’avantage à la conduite accompagnée : comme le conducteur a eu un temps de formation en plus, il est moins considéré comme à risque.
  • Le conducteur secondaire : si le jeune conducteur peut s’assurer comme conducteur secondaire du véhicule familial, la majoration de prime est moins élevée que la surprime conducteur novice.
 

La garantie des meilleurs prix avec le plus large panel du marché

0€

Un service 100% gratuit et sans engagement

 

Protection de vos données et de votre vie privée

FAQ Conducteur novice

Qu’est-ce que le permis probatoire ?

Lorsque vous venez d’avoir votre permis, vous êtes en fait titulaire d’un permis probatoire. Cela ne vous donne pas les mêmes droits et obligations qu’un permis de conduire définitif, pendant une durée de trois ans. Si vous avez effectué la conduite accompagnée (AAC), cette durée est baissée à deux ans.

Quelles spécificités à respecter pour le jeune conducteur ?

Durant la période du permis probatoire, le jeune conducteur doit respecter deux conditions :

  • La pose d’une vignette "A" sur l’arrière du véhicule pour signaler leur statut aux autres usagers.
  • Un taux d’alcoolémie au volant maximum fixé à 0,2 gramme par litre de sang.

Quelles vitesses autorisées pour le jeune conducteur ?

Voici la limite de vitesse à respecter pour les titulaires du permis probatoire avec leur voiture :

  • Agglomération : 50 km/h,
  • Route à double sens, sans séparateur central : 80 km/h,
  • Route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central : 100 km/h,
  • Autoroute : 110 km/h.

Comment un jeune conducteur récupère tous ses points de permis ?

Pendant la période probatoire, vous n’avez pas la totalité des 12 points de permis, vous en avez 6. Vous êtes sous le système de la récupération de points automatique, c’est-à-dire que vous obtenez 2 points par année sans infraction, pour atteindre au terme des trois ans les 12 points du permis définitif. Si vous avez fait la conduite accompagnée, vous obtenez 9 points à la fin de la 1ère année de permis probatoire sans infraction, et les 12 points après la 2e année.

Quand se termine le permis probatoire ?

Le période probatoire prend fin au bout de trois ans.

Quelle vitesse pour un conducteur novice sur l'autoroute ?

Sur l'autoroute, un conducteur novice ne doit pas dépasser les 110 km/h. Contre 130 km/h pour les automobilistes confirmés.

Qui est considéré comme un jeune conducteur ?

Sont considérés comme jeunes conducteurs : 

  • les permis probatoires (apprentis),
  • les permis confirmés, mais qui n'ont pas été assurés depuis plus de trois ans.
Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

Permis dématérialisé Le permis de conduire est désormais dématérialisé

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé la dématérialisation du permis de conduire. Jusqu'alors en phase de test dans les départements du Rhône, des Hauts-de-Seine et de l'Eure-et-Loir, celui-ci est désormais accessible à l'échelle nationale. La nouvelle version numérique du permis pourra être obtenue à travers l'application France Identité.

Lire la suite
suv paris Paris : la mesure sur le stationnement des SUV à Paris divise

Au cours des dernières décennies, le paysage automobile français a connu une transformation notable, marquée par une augmentation significative du poids des véhicules. Dimanche dernier, Paris a pris une décision pour répondre à ces préoccupations, en votant pour une augmentation des tarifs de stationnement pour certains véhicules, une mesure qui soulève à la fois des questions et des débats.

Lire la suite
suv paris Paris : le prix du stationnement des SUV bientôt triplé ?

Ce dimanche à Paris, les Parisiens sont invités à exprimer leur voix dans une votation citoyenne axée sur le stationnement des SUV dans la capitale. Cette initiative, s'inscrivant dans une série d'actions visant à repenser l'utilisation de l'espace urbain et à promouvoir des modes de transport plus durables, pourrait marquer un tournant significatif dans la politique de mobilité de la capitale.

Lire la suite
La rédaction
Rédigé par La rédaction

Dernière mise à jour : le 07/08/2023

Découvrir l'équipe rédactionnelle