Assurance auto

Que faire après un accident de voiture ?

  • Comparez gratuitement le panel le plus large du marché en 3 minutes
  • 357€ d'économie moyenne sur votre assurance auto*
layers
8 millions d'offres

Plus de 8 millions d'offres proposées chaque année

Victime ou témoin, quels sont les gestes à adopter après avoir été confronté à un accident de la route ? Que faire ou ne pas faire ? Comment bien réagir ? Qui prévenir ? Comment signaler un accident de voiture à son assurance ?

Vous êtes victime d’un accident de la route

En cas d’accident, trois mots sont à retenir : protéger, alerter et secourir. Si vous êtes victime d’un accident de la circulation et que vous n’êtes pas blessé, vous devez assurer votre sécurité, celle des passagers et des autres automobilistes. Dans un premier temps :

  • il faut couper le contact de votre moteur ainsi que celui des véhicules concernés par l’accident.
  • il faut signaler votre présence en mettant votre gilet jaune qui doit être rangé à porter de main. Vos passagers doivent aussi en porter un.
  • mettre les passagers à l’abri. Ils doivent se mettre ensuite derrière les barrières de sécurité ou sur la bande d’arrêt d’urgence
  • sur la route, il faut poser le triangle de présignalisation. Pour rappel, il doit être placé à 30 mètres au moins du véhicule ou de l’obstacle.
  • il faut allumer vos feux de détresse.
  • une fois en sécurité, téléphoner à votre assurance auto.
 

Votre assureur et celui des autres partis impliqués sont dans le devoir de vous contacter pour vous informer de vos droits. En effet, en cas d'accident, des indemnisations corporelles et matérielles sont souvent de mise.

   voiture-accident

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Vous êtes témoin d’un accident de la route

Vous êtes tenu de porter assistance aux personnes en danger. Cependant, si des automobilistes sont déjà arrêtés, il n’est pas nécessaire d’encombrer l’accident de la circulation.

 

Si vous êtes le premier témoin de l’accident, vous devez vous arrêter. Évitez de piler car cela pourrait entrainer un suraccident. Garez-vous à 150 mètres sur la bande d’arrêt d’urgence.

Vous devez alerter les secours en composant le 18 ou le 112. Vous devrez garder votre sang-froid et être le plus précis possible :

  • décrire l’emplacement de l’accident (sens de l’accident, le nom de la route …)
  • il faudra mentionner les véhicules concernés par l’accident (nombre de voitures, le type, les circonstances de l’accident…), le nombre et l’état apparent des blessés ainsi que l'existence de facteurs aggravants (incendie, odeur suspecte, voiture tombée à l'eau...).

Avant de sortir de votre véhicule, vous devez mettre votre gilet jaune. Vous devez aussi allumer vos feux de détresse. Il faut laisser les victimes dans les véhicules sauf en cas d’incendie ou d'un autre risque. Attention, vous ne devez en aucun cas retirer le casque d’un motard, vous ne devez ni donner à boire ou à manger à une victime. En cas de brûlures, vous ne devez pas retirer les vêtements d’un blessé.

Si une victime doit être sortie de la voiture, des précautions sont indispensables :

  • ne pas tirer les bras et les jambes
  • éviter une torsion de la colonne vertébrale 
  • il faut placer la victime en position latérale de sécurité (PLS). Vous devez allonger la personne sur le côté avec le genou fléchi pour qu’il ne roule pas.
 

Rappelez-vous qu'une personne qui ne porte pas secours à une victime en détresse est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Accident de voiture : prévenir votre assureur

Le Code des assurances prévoit un délai maximum de cinq jours ouvrés (hors week-end et jours fériés) à partir de la date du sinistre. Il se peut que votre assureur vous autorise un délai supérieur à cinq jours. Même si celui-ci est passé, il est rare que cela ait un impact sur le montant de votre indemnisation. Les assureurs ont généralement besoin de l’original du constat par courrier. Vous pouvez faire parvenir une copie par mail, mais l’envoi par courrier reste impératif.

Accident de la route et assurance : que dit le code ?

D'après l'article 324-2 du code de la route; la conduite d'un véhicule sans assurance est un délit. Lors d’une première interpellation, la peine encourue pour le défaut d’assurance est une amende de 3 750 euros

Les victimes d’un accident causé par un conducteur sans assurance seront indemnisées par les fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO).

Le conducteur responsable de l'accident devra rembourser le FGAO de la totalité des sommes engagées pour l'indemnisation des victimes de l'accident. Les dommages pouvant atteindre des sommes très importantes, le responsable devra rembourser chaque mois une mensualité calculée en fonction des revenus.

Accident de voiture et constat à l'amiable

  • votre assureur doit vous remettre un constat européen d’accident, couramment appelé "constat à l'amiable". Il sert à faciliter la déclaration à partir de laquelle se fera le calcul de l’indemnisation.
  • en cas d’accident, vous devez remplir ce constat sur les lieux de l’accident, avec l’autre conducteur, le tout sur un seul constat. Il doit être signé par les deux conducteurs pour être valable. Chaque partie conserve un exemplaire de la partie commune.

La partie déclaration peut être remplie plus tard par chacun des conducteurs. 

  • une fois complété, vous devez remettre le constat à votre assureur, dans les cinq jours ouvrés suivant l’accident. Il est possible de joindre des photographies du lieu de l’accident et de votre voiture ;
  • si l’accident implique plusieurs véhicules, vous devez remplir un constat avec le conducteur du véhicule qui vous précédait, et un autre avec le véhicule qui vous suivait ;
  • si un conducteur ne souhaite pas remplir le constat, ce qui peut être le cas s’il n’est pas assuré, pensez à relever sa plaque d’immatriculation et sollicitez des témoins dont vous pouvez prendre les coordonnées qui pourront appuyer votre témoignage. Vous pouvez ensuite prévenir la police.
 

Depuis le 1er décembre 2014 l’application "e-constat" peut être utilisée à la place du constat amiable sur papier pour déclarer un accident à votre assureur. Attention, cette solution dématérialisée s’applique seulement si l’accident a eu lieu en France, et concerne des véhicules immatriculés et assurés en France. Mais à la condition que l’accident implique un maximum de deux véhicules. Il concerne uniquement des dommages matériels et exclus ainsi les cas comprenant des blessés.

FAQ : Accident de la route, les bons gestes à adopter

  • Quel délai pour porter plainte après un accident de la route ?

    Il est possible de porter plainte trois ans après l'accident, et ce, même si vous ne souhaitiez pas le faire lors du procès-verbal. 

  • Le constat à l'amiable est un moyen de preuve très solide, et il est très difficile de le contester. Cependant, il existe quelques cas où cela est possible. Par exemple, si les conducteurs ne sont pas d'accord sur les circonstances de l'accident, ils peuvent rédiger un nouveau constat à l'amiable. Si la contestation porte sur le fait d'avoir écrit ou signé le contrat, le contestataire doit seulement l'indiquer. La preuve de la sincérité de l'écriture ou de la signature doit être apportée par l'autre partie (souvent par une procédure d'expertise).

  • Au titre de la loi Badinter l'indemnisation des préjudices corporels peut-être totale, partielle, voire nulle. Si c'est votre voiture qui q subi des dégâts matériels lors de l'accident, vous pouvez être indemnisé par votre assurance. L'indemnisation des dégâts matériels dépend des garanties que vous avez souscrites dans votre contrat, des circonstances de l'accident et de votre niveau de responsabilité.

  • 84% des responsables ou présumés responsables d'accidents mortels sont des hommes. Ceux-ci représentent également trois quarts des morts sur les routes. Enfin, 93% des conducteurs alcoolisés impliqués dans un accident sont des hommes.

  • Pour savoir si un accident a eu lieu sur la route vous pouvez télécharger des applications qui signalent les accidents, parmi elles : Waze, Google Maps, Alerte trafic ou encore Carte de trafic.

  • La vitesse excessive ou inadaptée demeure la première cause de mortalité sur les routes de France. Elle apparaît dans un accident mortel sur trois.

Les plus recherchés

Les dernières actualités de l'assurance auto

échec permis Permis de conduire : une assurance contre l'échec

L'obtention du permis de conduire représente un défi stressant pour de nombreux candidats, souvent synonyme de coûts élevés. Pour répondre à cette problématique, l'auto-école en ligne Lepermislibre innove en proposant une assurance « anti-échec ». Cette offre vise à réduire les angoisses des apprentis conducteurs en leur offrant des chances supplémentaires de réussir leur examen, mais est-elle réellement avantageuse pour tous ?

Lire la suite
vignette verte problème Fin de la vignette verte : une innovation à problèmes

Depuis le mois d'avril de cette année, la France fait ses adieux à la carte verte traditionnelle, un pilier de l'assurance automobile depuis 1986, pour embrasser une ère de digitalisation avec l'introduction du fichier des véhicules assurés (FVA). Cette mutation, qui se veut un progrès technologique, se confronte néanmoins à certains défis.

Lire la suite
Permis dématérialisé Le permis de conduire est désormais dématérialisé

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé la dématérialisation du permis de conduire. Jusqu'alors en phase de test dans les départements du Rhône, des Hauts-de-Seine et de l'Eure-et-Loir, celui-ci est désormais accessible à l'échelle nationale. La nouvelle version numérique du permis pourra être obtenue à travers l'application France Identité.

Lire la suite
Zoé Dupey
Rédigé par Zoé Dupey

Dernière mise à jour : le 13/03/2024

Découvrir l'équipe rédactionnelle