Opération de la cataracte : Prix et prise en charge

  • Plus de 78 offres d'assurance comparées en 3 minutes
  • Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

La cataracte est une opération courante et bien connue des Français. Pourtant, beaucoup de questions subsistent encore sur cette intervention chirurgicale. Quels sont les avantages et les inconvénients de l’opération de la cataracte ? Quelles sont les prises en charge possibles (Sécurité sociale, mutuelle santé) ? On vous dit tout !

Cataracte : définition

La cataracte est une maladie entrainant une perte de transparence du cristallin des yeux. Elle apparait la plupart du temps à partir de 60 ans. Son développement se déroule sur plusieurs années. Si elle atteint le plus souvent les deux yeux, elle peut également affecter qu'un seul œil. La cataracte provoque :

  • une vision floue, voilée ou brouillée,
  • des taches dans le champ de vision,
  • une diminution de l'acuité visuelle,
  • une mauvaise perception des reliefs,
  • des difficultés à percevoir les contrastes,
  • une altération des couleurs perçues,
  • des difficultés lors de périodes de lecture,
  • une sensibilité accrue lors d'une exposition à la lumière vive,
  • un cercle de lumière autour de sources de lumières puissante,
  • une diplopie (vision double d'un œil).
bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé à partir de 4,87€ par mois

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Le traitement de la cataracte

Afin de soigner la cataracte, un seul traitement est possible : l'opération. Elle consiste à retirer le cristallin présent dans l'œil pour le remplacer par une lentille artificielle équivalente (implant intraoculaire). Cette opération est la plus pratiquée dans le monde et en France chaque année. Elle est par ailleurs la plus fréquente chez les personnes âgées.

Il existe deux types d'implants pour remplacer le cristallin :

  • l'implant pliable, l'option la plus classique et la moins onéreuse ;
  • l'implant multifocal, l'option agissant sur la vision de loin et la plus chère.

La durée d'une opération de la cataracte

Une opération de la cataracte dure environ une quinzaine à une trentaine de minutes. La chirurgie de la cataracte est considérée comme "ambulatoire", c'est-à-dire que vous passerez moins d'une demi-journée dans l'établissement de santé dans lequel vous êtes opéré. Dans 99 % des cas, les patients peuvent retourner chez eux le jour même. Il sera néanmoins nécessaire d'être accompagné afin de pouvoir alerter les secours en cas de malaise.

Coût moyen d'une opération de la cataracte

Le prix d'une opération de la cataracte oscille entre les 700 et 2 000 euros. Son prix varie en fonction de l'établissement de santé dans lequel elle est effectuée et le secteur d'exercice du chirurgien. L'utilisation ou non d'un laser et le modèle de l'implant ont aussi un impact sur le prix de l'opération.

Prix des différentes opérations de la cataracte

Types d'opération Prix par œil
Opération de la cataracte avec implant monofocal Entre 600 et 800 euros 
Opération de la cataracte au laser Entre 1 400 et 2 800 euros
Implants phaques Entre 1 600 et 2 000 euros
Cristallin artificiel Entre 1 800 et 2 250 euros

Remboursements de la Sécurité sociale

Le niveau de remboursements d'une opération de la cataracte va toujours dépendre du secteur d'exercice du chirurgien et du respect du parcours de soins coordonnés.

Pour les chirurgiens de secteur 1, l'Assurance maladie prend en charge la totalité de l'intervention sur la base du tarif de convention. Dans ce cas, l'Assurance maladie prendra 100 % des 271,70 euros de la base de remboursement par œil. L'opération devra avoir lieu dans un établissement de santé conventionné. Le parcours de soins devra également être respecté. C'est-à-dire que l'intervention devra être faite à la suite d'une prescription du médecin traitant ou d'un ophtalmologue.

En revanche, excepté pour les assurés exonérés, une participation forfaitaire de 24 euros sera à la charge de l'opéré. Un forfait hospitalier de 20 euros est aussi à prévoir en cas de nuit passé à l'hôpital.

Pour les chirurgiens du secteur 2, le tarif conventionné pratiqué est pris en charge sur la même BRSS qu'en secteur 1, soit 271,70 euros par œil. Ils peuvent toutefois pratiquer des dépassements d'honoraires qui seront à la charge du patient. Si votre chirurgien n'est pas signataire de l'Option pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM), il sera aussi libre de fixer le prix d'une opération.

À noter, que la Sécurité sociale prend en charge à hauteur de 100 % du tarif de base des consultations chez un ophtalmologue pour identifier la cataracte.

Tableau des taux de remboursement des implants

Implant  Secteur  Prix Remboursement 
Implant classique Secteur 1 271,70 euros  271,70 euros
Implant classique Secteur 2 271,70 euros + dépassements d'honoraires
Implant multifocal Secteur 1 jusqu'à 400 euros 
Implant multifocal Secteur 2 cout + dépassements d'honoraires 

Prise en charge par la mutuelle

Si la Sécurité sociale assure la prise en charge d'une intervention sur la cataracte, le reste à payer est souvent élevé pour les opérés. En effet, elle ne prend pas en compte le cout des implants et les potentiels dépassements d'honoraires. Il est alors judicieux de souscrire une complémentaire santé proposant une bonne couverture en optique. Une bonne mutuelle peut garantir la prise en charge de :

  • l'anesthésie,
  • des frais d'hospitalisation (forfait journalier),
  • des implants,
  • des traitements suivants l'opération,
  • les dépassements d'honoraires.

Touchant essentiellement les personnes âgées, il peut être judicieux de souscrire une mutuelle senior. Ces mutuelles sont les plus adaptées et prennent généralement en charge la chirurgie de la cataracte.

FAQ Opération de la cataracte

  • Où se faire opérer de la cataracte ?

    Il est possible de se faire opérer de la cataracte dans n'importe quel type d'établissement de santé disposant d'un département ophtalmologique. Cela comprend les hôpitaux publics et privés, les cliniques et les centres ophtalmologiques.

  • Il est nécessaire d'attendre au minimum 48 heures avant de pouvoir reprendre le volant. Le délai pour pouvoir faire vos autres activités quotidiennes sera lui de 24 heures.

  • À l'apparition de la cataracte, la vue peut être améliorée grâce à des lunettes dont la correction est adaptée à la vue.

  • En règle générale, l'opération de la cataracte présente peu de risques. Il est cependant possible qu'elle augmente les risques de déchirure et de décollement de la rétine. Ces complications peuvent se révéler parfois plusieurs années après l'opération.

  • L'age moyen pour se faire opérer de la cataracte est de 73 ans en France. Elle peut aussi être congénitale chez les enfants.

  • Après une opération de la cataracte, il est recommandé d'éviter :

    • de se rendre dans un endroit sale ou poussiéreux,
    • de jardiner, porter des charges lourdes ou de bricoler,
    • de mettre votre tête et vos yeux dans l'eau, d'aller à la piscine,
    • de pratiquer une activité physique à risque de traumatisme oculaire.
  • La chirurgie réfractive se déroule en ambulatoire. Une anesthésie locale par collyre ou un léger tranquillisant. L'intervention est entièrement indolore.

  • Si votre mutuelle propose un taux de remboursement supérieur à 100 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale, les dépassements d'honoraires vous seront certainement remboursés. L'assurance maladie, de son côté, ne rembourse jamais les dépassements d'honoraires.

  • Les opérations en ambulatoire englobent toutes les interventions chirurgicales dont la durée est de moins de 12 heures et pour lesquelles aucun hébergement de nuit n'est prévu.

  • Selon le site Meditec Zeiss et Austrian clinical study, un implant oculaire a une durée de vie d'environ 15 ans après son implantation dans l'œil.

  • À la suite d'une première opération réalisée avec succès, il est possible d'être victime d'une seconde cataracte. La "cataracte secondaire" ou "opacification capsulaire" peut apparaitre en général dans les 2 ans suivant la première intervention. Sa prise en charge est plus simple qu'une première cataracte car une simple séance de laser en cabinet d'ophtalmologie suffit à retrouver une bonne vision. Dans très grande majorité des cas, aucune récidive ne sera à prévoir.

  • Plusieurs complications peuvent survenir après une opération de la cataracte. Certaines sont bénignes comme :

    • les ecchymoses du blanc des yeux ou de la paupière,
    • une cicatrice insuffisamment étanche,
    • une chute partielle de la paupière supérieure,
    • une inflammation de transitoire de l'œil (rougeur, sensation de sable dans les yeux),
    • une augmentation de la pression intra-oculaire,
    • un défaut de sphéricité résiduel de la cornée (astigmatisme),
    • la résistance d'un petit fragment de cristallin qui doit être aspiré au bloc opératoire les jours suivants.

    D'autres peuvent se révéler plus sévères, et mener à une seconde intervention, une perte de la vision ou de l'œil en lui-même :

    • les infections (entre 0,1 et 0,3 % des cas, elles nécessitent une intervention urgente, avec 90 % de chances de succès) ;
    • un traumatisme de l'œil par le patient ou son entourage ;
    • un décollement de la rétine (parfois plusieurs années après l'intervention, un traitement urgent sera nécessaire, avec 90 % de réussite) ;
    • un œdème de la cornée (parfois quelques années plus tard, une greffe de la cornée différée, avec 90 % de succès) ;
    • un déplacement du cristallin artificiel (sans urgence, une nouvelle opération chirurgicale devra être effectuée) ;
    • un œdème rétinien central (dans 1 % des cas, résolutif en général en quelques semaines) ;
    • un photo-traumatisme (brûlure rétinienne) par l'éclairage du microscope opératoire peut être encouragé par la prise de médicaments photo-sensibilisants.
Les plus recherchés

Les dernières actualités de la mutuelle santé

médicaments Quelles solutions face à la pénurie de médicaments ?

Avec près de 5 000 médicaments signalés en rupture ou en risque de rupture en 2023, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le gouvernement français a dévoilé une feuille de route ambitieuse pour les années 2024 à 2027, visant à sécuriser l'approvisionnement et à renforcer l'autonomie pharmaceutique du pays.

Lire la suite
participation forfaitaire Franchise forfaitaire : quelles sont les nouvelles augmentations ?

Préparez-vous à une hausse significative des coûts de vos médicaments dès la fin de ce trimestre. Le gouvernement a récemment confirmé une augmentation substantielle des franchises appliquées aux médicaments, aux soins paramédicaux et aux transports médicaux pris en charge par l'Assurance Maladie.

Lire la suite
pollution-maladie Le montant astronomique que coûte chaque année la pollution à la Sécurité sociale

D'après les données fournies par Airparif, la pollution atmosphérique est responsable du décès prématuré de 7 900 individus chaque année en Île-de-France. Ce chiffre alarmant soulève des interrogations quant au véritable coût de cette pollution sur le système de santé en France. Une question se pose alors : comment construire de nouvelles protections collectives pour répondre à ces vulnérabilités émergentes, à ces expositions et à ces sensibilités croissantes aux risques environnementaux ?

Lire la suite
L'équipe  d'Assurland.com
Rédigé par L'équipe d'Assurland.com

Dernière mise à jour : le 28/12/2022

Découvrir l'équipe rédactionnelle