Pilule contraceptive : Liste des pilules remboursées et non remboursées

Votre projet

La pilule contraceptive est le moyen de contraception le plus utilisé en France. Et pour cause, c’est un moyen efficace pour éviter les grossesses non désirées. Mais comment est remboursée la pilule ? À quelles conditions est-elle gratuite ? Est-elle en vente libre ? Et est-elle également prise en charge par la mutuelle santé ?

La prise en charge des pilules contraceptives

À l'heure actuelle, il existe plus d'une cinquantaine de pilules contraceptives vendues en pharmacie. On les range dans quatre catégories qu'on appelle les 4 générations, le mot génération faisant référence à l'évolution de leur composition, et les risques associés à leur prise varient en fonction des versions.

Liste des pilules remboursées par l'Assurance maladie

Seulement 16 pilules, de 1e, 2e et 3e génération, bénéficient d'un remboursement de la Sécurité sociale. Ce sont les marques et les génériques suivants :

  • les pilules de 1re génération : Triella ;
  • les pilules de 2e génération : Adépal, Amarance, Daily, Evanecia, Leeloo, Lovavulo, Ludéal, Minidril, Optidril, Optilova, Pacilia, Stédiril, Trinordiol, Zikiale ;
  • certaines pilules de 3e génération : Carlin, Désobel, Efezial, Varnoline Continu.

Comment est remboursée la pilule contraceptive ?

Pour les femmes de plus de 26 ans, le remboursement suite à l'achat de la pilule se fait à 65 % par l'Assurance Maladie.

La contraception d’urgence, qu'on appelle aussi pilule du lendemain, qui a pour but d’empêcher de tomber enceinte après un rapport sexuel non protégé, est également remboursée à 65 %. À noter que c'est seulement si elle est prescrite par un professionnel de santé (médecin, sage-femme, etc.)

Quelles sont les pilules de contraception non remboursées par la Sécurité sociale ?

L’Assurance maladie ne rembourse pas la majorité des pilules de 3e génération, et elle ne rembourse aucune pilule de la 4e génération. En effet, elle considère que leur service médical rendu (SMR) est insuffisant. De plus, les risques de complications thrombo-veineuses sont trop élevés par rapport à ceux des pilules de 2e génération.

Le remboursement de la pilule à 100 % pour les moins de 26 ans

Avant le 1er janvier 2022, la contraception était gratuite pour les mineures de 15 à 18 ans. Pour faciliter son accès aux jeunes femmes, elle est depuis remboursée à 100 % par l’Assurance maladie, et sans avance de frais, jusqu'à 26 ans.

Il y a des conditions à remplir pour bénéficier d’une contraception remboursée à 100 % :

  • avoir moins de 26 ans ;
  • être affiliée à l’Assurance maladie et disposer d'une carte vitale à jour ou d'une attestation des droits ;
  • consulter un professionnel de santé (médecin, sage-femme, gynécologue) qui va prescrire le contraceptif.

Que faire sans ordonnance de pilules valide ?

Les pharmaciens et les infirmières peuvent être autorisées à renouveler une prescription de pilules contraceptives datant de moins d'un an, sous certaines conditions.

Au total, la durée maximale du renouvellement d'une prescription de pilules contraceptives par un pharmacien et/ou une infirmière est de 6 mois non renouvelable. Sans cette ordonnance, vous ne pourrez pas vous procurer votre plaquette de pilules et encore moins un remboursement.

bloc-cta-sante
Votre mutuelle santé
à partir de 4,87€ par mois

Le remboursement de la pilule par les mutuelles

Pour les pilules remboursées par la Sécurité sociale, les mutuelles santé prennent en charge le ticket modérateur pour une prise en charge à 100 %.

Lorsque les pilules ne sont pas remboursées par l'Assurance Maladie, certaines mutuelles proposent un remboursement forfaitaire.

Cela dépend de chaque complémentaire santé. N'hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre assureur santé.

Comment se faire rembourser la pilule par la mutuelle santé ?

Attention, quand il s'agit d'une pilule non remboursée par la Sécurité sociale, il n’y a pas de télétransmission avec votre mutuelle. Pour bénéficier d’un remboursement pour votre pilule, il faut envoyer votre facture directement à votre mutuelle santé. C'est à ce moment-là qu'elle pourra consulter votre contrat pour déterminer le niveau de prise en charge et qu'elle effectuera un virement sur votre compte bancaire.

Autres moyens de contraception remboursés

Les autres dispositifs de contraceptions remboursés par la Sécu sont les suivants :

  • les implants contraceptifs hormonaux ;
  • les progestatifs injectables ;
  • les dispositifs intra-utérins (DIU) ou stérilets ;
  • les diaphragmes ;
  • 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !" sous conditions.

Attention, le patch contraceptif n'est absolument pas remboursé par l'Assurance maladie, tout comme les anneaux vaginaux.

FAQ Pilule remboursée

  • Comment se procurer la pilule ?

    Après un examen chez votre médecin généraliste ou gynécologue, vous pouvez vous faire prescrire une pilule contraceptive. Il suffira ensuite d'aller dans une pharmacie avec votre ordonnance et on vous donnera la plaquette de pilule, pour un mois ou trois mois. L'Assurance maladie effectuera un remboursement de votre achat dans les jours qui viennent.

  • En France, la pilule contraceptive est accessible uniquement sur ordonnance. Seule la pilule du lendemain (contraception d'urgence) peut être obtenue sans ordonnance. Cependant, les centres de planification appelés "planning familial" délivrent gratuitement la pilule aux mineures et aux personnes sans Sécurité sociale.

  • Pour se protéger et ne pas tomber enceinte, les préservatifs peuvent compenser l'absence de pilule en attendant une nouvelle ordonnance. Ils sont en vente en pharmacie ou dans les grandes surfaces. Par contre, il n'y a pas de remboursement des préservatifs, sauf exceptions.

  • Depuis le 1er janvier 2022, la pilule du lendemain est gratuite jusqu'à 26 ans. Pour cela, elle doit être prescrite par un professionnel de santé.

  • La pilule est remboursée à 100 % pour les mineurs et les jeunes femmes jusqu'à 26 ans.

  • Selon le type de pilule, son coût varie de moins de 2 euros à 15 euros par mois. Cela dépend également des prix choisis par les pharmaciens. Mais vous n'aurez pas forcément à payer ce prix-là, une partie pouvant être pris en charge par l'Assurance maladie. Pour le savoir, référez-vous à la liste de pilule remboursée plus haut.

  • La meilleure pilule est celle qui vous convient le mieux. Il faut absolument consulter un médecin, un gynécologue ou une sage-femme qui vous conseillera sur celle à prendre et pourra vous faire une ordonnance.


Actualité de l'assurance santé

calvitie-homme

Perte de cheveux : un médicament autorisé aux États-Unis

Un nouveau médicament contre l'alopécie, cette maladie qui entraîne une perte de cheveux, a été autorisé ce lundi 13 juin par l'agence américaine de médicaments (FDA). Il est commercialisé sous le nom d'Olumiant.

medecin-argent

L'Assurance maladie évalue le montant de la fraude à la CSS

Pour la première fois, l'Assurance maladie a publié une estimation de la fraude à la Complémentaire Santé Solidaire (CSS), cette « mutuelle publique » permettant aux plus modestes de bénéficier d'une couverture santé plus complète. Elle est évaluée entre 25 millions et 176,5 millions d'euros, selon la manière dont elle est recensée.


Guides et infos sur les mutuelle santé